Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 15:02

Lundi 28 Juillet .Départ pour le désert du Gobi,

Le second tronçon sera un peu difficile a trouver pour arriver dans un site à 200km, on se croirait en Bretagne avec ses formations rocheuses.(film séquence 52 mn) Journée farniente à lire et a écouter de la musique que Sto m'a enregistré, classique et musique moderne mongole. J'irai essayer mon vtt dans les falaises au risque de ne pas retrouver mon bivouac, je ferai la rencontre d'un berger, bien étonné de me voir à vélo. Je ferai une course de descente avec gamin habitant une yourte à 3km. Je lui passerai mon film sur la Mongolie et nous jouerons au lance pierre, il m'emmènera au puits.

 

Mardi 30 Juillet. Après quelques hésitations pour prendre la piste j'irai demandé dans une yourte ou je serai invité pour prendre mon déjeuner, il est 9h, la maman, le papa et la petite de 3 ans m'offriront ,du lait de chèvre, du lait caillé un peu amer ,mais très bon, et de la viande avec des pommes de terre (film séquence 51) Il m'invitera à venir sortir les chèvres de l'enclos, me fera visiter la seconde yourte magnifiquement décorée et joliment meublée, ensuite nous ferons 2 photos que nous leur offrirons. Il m'emmènera à moto avec la petite sur le réservoir pour voir des dessins rupestres peints par un moine. Heureusement que je suis motard car il roule assez vite dans la steppe à travers les blocs de pierre. Je suis à chaque fois émerveillé par leur  gentillesse et leur spontanéité, ils ne savent quoi faire pour nous faire plaisir.

Nous filerons sur la piste que notre ami nomade nous a indiqué. Nous nous arrêterons au village pour déjeuner une cuisine bien préparée et reprendrons notre piste complètement déserte et serons obligé d'arrêter à cause du manque d'indication de pression d'huile, panique de Christian, il démontera les carters et trouvera la panne, le fil reliant le voyant est sectionné, nous repartirons 2h après sur une piste toujours aussi désertique ,ce qui nous fais penser qu'il doit exister une route, car nous ne croiserons aucun véhicule. Bivouac en plein désert.

 

Mercredi 31 Juillet. Traversé du désert de Gobi en direction du sud.

Nous croiserons un 4x4 avec son bord le couple de français rencontré il y a 15 jours .Nous ne trouverons pas les falaises blanches sans point gps et toujours cette piste défoncée et tôle ondulée qui casse les voitures et le dos des passagers. Nous nous arrêterons à un routier à proximité d'un puits où se ravitailleront en eau, non potable les chevaux et les chameaux, ensuite les chèvres, nous aurons droit au plat régional composé de pates, de pommes de terre et de mouton racornis peu ragoutant.(film séquence 48 ) Nous serons à la ville capitale du Gobi à 17 h. La ville a été en partie inondée par de forte pluie. Nuit en bordure de la montagne que nous explorerons demain.

 

Jeudi 1er Aout. Maintenance de mécanique ce matin pour les écrous desserrés et perdus. Après une recherche de puits infructueuse nous irons faire nos approvisionnements à la ville. Nous dinerons sous un orage de grêle qui inondera encore la ville. Achat de fromage et yaourt de nomade (acheté au marché à des mamies après les avoir goutés), les fromages pour les pates et le yaourt avec la confiture. Création du point gps sur le Garmin pour trouver la piste qui va nous emmener à la montagne de 2800m.

Evaluation de nos dépenses par jour ,26€ en intégrant le carburant et les interprètes parlant français à 30€/jour sans les visas. Le prix du gasoil en Mongolie ne varie pas beaucoup et il n'est pas trop difficile d'en trouver dans les villages .L'eau potable est rare, mais les lacs et rivières sont fréquentes car il pleut assez fréquemment ce qui rafraichit l'atmosphère. Ce midi nous avons pris un repas au resto à 5€. Les meilleures infos pour la piste étant les nomades ou les ouvriers qui travaillent sur les routes. Nous serons à Yolin (la montagne) à 19h (film 48A peine finis de souper que l'orage éclate..

 

Samedi 3 Aout. Piste infernale dans le Gobi .

Nous commençons à apercevoir des dunes de sable, nous nous arrêterons pour le ravitaillement d'eau à un puits (film séquence 49).

Le mythe du Gobi est un peu surfait qu'en on connait le Sahara, car nous ne traverserons pas les dunes, pour l'instant car de l'autre coté c'est la Chine. Arrivée à notre point GPS vers 19H ,oui car ici sans faire de point et seulement avec une carte c'est impossible car le peu de nomade rencontré ne connaissent pas la carte et il n'y a pas de village.

Enfin de l'eau au devant d'un mur de dunes et quelques gros oiseaux et surprise un énorme Héron blanc difficile d'accès à cause de la boue. Je réussirai à le faire envoler (film séquence 48) il mesure près de 1,50m à 1,80m de haut et 2,50m d'envergure. Nous ferons connaissance avec un groupe de japonais qui bivouaquent.

Ici en Mongolie 80% des femmes vont à l'université, la fille du quincailler de la ville où nous étions,  m'a informé qu'elle étudiait la biologie et l'environnement, ce qui me confirme qu'ils s'intéressent à leur pollution et déforestation.

 

Dimanche 4 Aout.

Contemplation d'un troupeau de chameaux et de chevaux devant les dunes.

 

Promenade en vtt le long des dunes.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:53

Lundi 22 Juillet, Déjeuner sous la pluie en pleine montagne, traversée du parc et direction la route de la capitale par la piste. Arrivée au centre ville vers 11h ,recherche d'un garage pour trouver un cylindre bloc d'échappement ,impossible, après le repas nous irons chez les parents de Magnié au Nord de la ville, un quartier peu tranquille le soir, ce sont des enceintes composées de yourtes et de maisonnettes en bois ceinturé par des palissades de bois gardées par des chiens(film) Nous réglerons notre interprète pour son travaille de 18 jours passés avec nous à raison de 40$/jour soit 30€ plus le déplacement de la capitale de 70$. Il présentera à sa famille et dinerons un premier repas composé de mouton et pommes de terre à 16h , un second repas vers 18H , les fameux raviolis maison avec cornichon, sauce et arrosé des coupes de vodka de Mongolie. La soirée se terminera avec une partie d'osselets à la mongole. Le père nous ayant proposé une réparation de cylindre bloc d'échappement, où ne croyons qu'en partie à sa tenue dans le temps, surtout dans le désert du Gobi. Des photos de famille seront réalisées et offertes.

 

Lundi Mardi Mercredi jeudi vendredi 27 : Journées à la Guest house Gana

Un petit Hôtel à 200m est mieux paraît il !

Nuit négociée à 10 $ pour Christian dans la voiture et 20 $ pour une chambre pour moi.

Ici beaucoup de rencontre avec des voyageurs; une française qui rentre d'Australie avec sa fille, François qui est parti de Clermont Ferrand en janvier en vélo couché avec remorque qui doit descendre au Gobi comme nous, rejoindre la Chine et repartir de Pékin en France.

Démarches de RV avec mon partenaire Sto pour identifier le marché de la pollution de l'eau.

Contact au ministère où les responsables sont en vacances, à la Mairie ou le responsable écrit tout autre chose et s'intéresse pas à ce qu'on lui raconte, le ministère vert en congé, enfin une discussion intéressante avec un ami de Sto dirigeant une société de construction avec un gros projet immobilier et ayant déjà pensé au recyclage de l'eau. Il a un souci avec le traitement des rejets d'eau pollués sur un hôpital qu'il a construit, je lui propose de l'étudier, il verra cela en Octobre .Son associé est un membre politique ,ils vont soumettre des projets contre la pollution .Nous rencontrons un ingénieur de l'eau avec sa technicienne chimiste qui se préoccupe de traiter l'eau d'une station d’épuration d'un quartier ,d'une capacité allant de 1 à 4 m3/h, il nous laissera les analyses pour lui faire une proposition, il a déjà consulté des Tchèques, des Danois, des Japonais...personne n'est arrivé à de bon résultat. Tous les quartiers de yourtes et d'habitations vétustes en bois sont pollués à cause du manque de latrine, pas de caniveaux et d'évacuation d'eaux usées, pas d'eau potable. Je demanderai un RV à la mission économique de l'Ambassade sans succès prétextant qu'ils sont une petite équipe, qu'il est en congé semaine prochaine et c'est trop court en quoi je lui réponds que je me déplace de Paris pour réaliser des transferts de nouvelles technologies et proposer des emplois aux jeunes étudiants techniciens en environnement en réalisant une conférence à mon retour et que j'insiste pour être reçu par l'Ambassadeur. L'Ambassade me rappelle l'après midi pour me fixer un RV avec l'Ambassadeur, que je viens de quitter à 16h et qu'il me contactera par mail prochainement, en précisant que ce sujet est très préoccupant à Oulan Bator et en Mongolie avec des épidémies en ce moment. Il me fera remarquer que j'ai été un peu sec avec l'attaché économique, je lui répondrai que la situation en France et en Europe ne nous permet pas d'être attentiste et qu'il  faux bouger je lui fais part de mon projet de conférences de Presse en rentrant en mettant en avant les personnes qui m'ont soutenu dans ce projet d'échange culturel et technologique et entreprendre un partenariat entre l'Essonne et Oulan Bator.

 

J'ai également envoyé mes 2 cartes SD de 4 Go représentant 6 cassettes de 5h30 mn envoyé par avion en recommandé ce jeudi 25 , le temps de voyage étant estimé de 15 à 3 semaines pour 3€.

Nous mangeons au resto tous les jours, souvent coréens très épicés, et les petits restos mongols entre  3 et 5 €. Le quartier est sympa et seulement à 2 km du centre. Beaucoup de restos et de bars.

Oulan Bator est une ville agréable pour circuler à pied. sauf ses alcooliques pour beaucoup très jeunes.

 

Pourtant nous irons à vélo (difficulté pour Christian de circuler à pied) chercher le magasin d'équipement vtt, car j'ai déjà changé 4 chambres à air à cause de ma jante. Nous avons rencontré le propriétaire parlant parfaitement français car  ayant résidé 3 années sur Paris et fait de la compétition. Il m'a proposé un super pneu plus gros que le précèdent était détérioré, m'a rénové ma chaine, huilé, main d'œuvre gratis.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:36

Mardi 16 Juillet .

La nuit de bivouac nous permettait d'apercevoir d'un coté la ville de l'autre la montagne et la rivière en surplomb.

Réparation du porte vélo à ressouder, cela nous coutera 3 €.Repas au resto ,composé de pâtes et viande dans un bol de bouillon ,ce plat rituel nous coutera 3e / personne.

Départ vers le lac blanc en altitude à travers un paysage de montagne et une piste serpentant à flanc de coteaux et de forêts, croisant des troupeaux de chevaux et de yaks avec de nombreux gués à traverser..Cette piste ne figure ni sur le gps , ni sur la carte ,ce qui nous vaudra pas mal d'aller et retour après avoir demandé notre direction aux nomades et aux bergers; toujours très charmants. Nous finirons notre chemin à proximité des yourtes à 1900m, vite rejoins par une cinquantaine de Yaks avec leurs petits. (film séquence 58)

 

Mercredi 17 Juillet, Levé sous un froid de canard. Départ vers le lac blanc sur une piste d'enfer pleine de trous à la vitesse de 15 à 20 km/h .nous monterons au 1er volcan et ferons notre bivouac au bord du lac en compagnie d'autres campeurs mongoles. Le temps s'est levé et nous dinerons au soleil.

 

Jeudi 18 Juillet. Déjeuner sous un vent frais. Nous discuterons avec un japonais qui s'est fait voler son vélo. En me promenant je serais invité à déguster des fromages séchés durs comme des cailloux, ils me demandent de les prendre en photos, la petite de 4 ans à des bottes de cuir mongoles recourbées (pour ne pas creuser la terre),j'irai rechercher ma caméra pour faire 2 plans en leur visualisant les images faites, ce qui les amusera beaucoup. Départ sur Tsetserlig .Le midi pendant notre repas, un motard avec sa fille nous proposera à manger ,qu'il possède dans sa cocote. On trouvera une route goudronnée après 3h de piste et arriverons à la ville vers 19h ,nous n'avions pas connu le goudron depuis 1 mois ½.Diner au resto avec soupe de pâtes améliorée avec un vrai bouillon et quelques légumes pour 3€. Je viens de m'entretenir avec Sto (mon partenaire Mongole) pour lui faire réserver un parking d'hôtel sur Oulan Bator et rechercher un studio pour dupliquer mes cassettes sur disque dur et cartes SD à envoyer en France. Christian de DiViPassion m'a fait part du thème du prochain festival du court métrage (de fin d'année, ce sera :

« les jeux et l'enfant »je pense déjà à quelques séquences et je réfléchis au titre. Bivouac sous les arbres en sortie de ville.

 

Vendredi 19 Juillet, Karakorum ancienne capitale de la Mongolie et ville créé par Gengis Khan. En sortant de la ville on frôlera la catastrophe, une voiture venant en trombe en sens inverse, loupera son virage et traversera la route pour aller percuter un arbre et finir dans le fossé.

 

Samedi 20 Juillet. En direction d'Oulan Bator en s'arrêtant au pied d'une montagne pour aller voir une ruine de monastère de 6ème siècle, et nous créerons notre bivouac un peu plus loin avec vue sur une barrière de dunes, l'endroit s'inscrit dans un cirque montagneux. Nous rencontrerons un couple de français qui sont en Mongolie pour 15 jours. Sur la piste un aigle attaquera  une marmotte juste devant nous, il la relâchera à cause de notre avancé sur lui. Ils me signaleront qu'il est déconseillé de se laver les dents à l'eau du robinet dans les hôtels d'Oulan Bator, ce qui évidemment confirme ce je pensais, et ce que j'exposerai au ministère.

 

 

Dimanche 21 Juillet .Recherche de notre piste  pour aller dans un parc nature à 120 km de la capitale. La région est peu fréquentée et les pistes ont été bien trempées par les derniers orages. Nous croiserons de belles grues cendrées (film )  Après une errance au milieu des steppes nous nous poserons pour le bivouac. Nous comptons être à Oulan Bator en fin de matinée demain.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 14:52

Lundi 8 Juillet.

Départ pour aller au 3ème village .Une piste d'aventure et de découverte ,car après 60km on découvre que nous avons loupé la piste sur l'Est,un 4x4 nous guidera en retournant sur 40 km?Nous serons obligé de demander notre chemin à un village,la piste ne figurant pas sur la carte.Nous croiserons un camion en panne qui nous confirmera la direction.Nous nous arrêterons à 20h pour dîner dans une yourte,des routiers viendront discuter grâce à notre traducteur., pates,patates,viande,elle est accolée de maison de bois,ce qui me fait penser à Bagdad café. Nous avons dus croiser 2 voitures et 2 villages dans toute l'après midi,sur 270km.

 

Mardi 9 juillet.

Les routiers on commencé à faire chauffer leurs moteurs à 5h30 ,problème de bruit lorsque l'on bivouac à proximité des maisons ,même si l'on se trouve en sécurité.La piste s 'avère difficile ,à chercher et à parcourir.pas d'indication,peu de rencontre,du sable et des herbes entourées de montagnes très colorées.Je tombe en admiration devant deux magnifiques aigles(Christian me dira que ce sont des vautours) de plus de 2 m d 'envergure.Nous traverserons de petits ponts de bois aux milieux de quelques yourtes,et nous reprendrons la piste sinueuse pour s’arrêter à 20km de notre village.30 minutes après la pluie et le vent se seront levées.

 

Mercredi 10 Juillet.

Après une nuit dans la steppe montagneuse à 1700m,nous descendrons sur le village et la une surprise,nous sommes accueillis par la directrice de l'école ,le responsable culturel pour assister à la fête du Nadam. Elle nous guidera dans une enceinte où se dérouleront les festivités,nous aurons les places d'honneur à la tribune officielle avec le Maire.Les anciens et les notables nous seront présentés,il apparaît déjà que le lac est pollué.Les jeunes musiciens sont en place avec leur violon à tète de cheval,ensuite les cavalcades et courses de chevaux commenceront,tout cela en tuniques colorées.La directrice nous invitera à dîner ,soupe de pâtes ,fromages séchés et vodka mongole, nous partirons assister à la remise des médailles pour les jeunes gagnants qui parcourent de 20 à 30 km,souvent sans selle.S'en suivront les tournois de lutte d'adultes ,plus tard les jeunes à peine âges de 6 ans.Un défilé de groupes de villages viendra rendre hommage à Gengis Khan et fêter les 99 ans d'histoire .Le Maire nous invite au spectacle traditionnel du soir après l'invitation à diner chez la directrice;un ensemble de petites habitations vétustes ou je me demande comment elles résistent au froid à – 30.Le début du spectacle étant retardé à cause de la pluie ,il commencera à 23h avec les jeunes musiciens,sen suivront les vocalises d'un baryton,,d'autre chanteur entonnant des chants nomades,quelques danses jusqu'à 12h, le chauffeur du Maire nous ramènera dans la cour de l'habitation de la directrice ,en appuyant énergiquement sur l'accélérateur de son Huoise au milieu des cavaliers ,la vodka mongole aidant.

 

Jeudi 11 Juillet

Second jour de fête du Nadam à Saint Marta 3 ème village. Sitôt arrivé à la fête ,nous rencontrons le Maire qui m'emmène sur lieu départ de la course à 25 km en accompagnant une vingtaine de cavaliers de 6 à 15 ans,les ¾ n'ont ni selle ni étriers. Je porte ma préférence sur le plus jeune que je suivrai pendant la course.La montée jusqu'au lieu de départ sera difficile pour les jeunes cavaliers poussé par le Maire qui voudra que cela aille plus vite,un petit tombera en pleur. Les cavaliers à peine ra ssemblés le départ sera donné dans un nuage de poussière,le Huoise 4X4 partira en trombe ,je suis accompagné de 3 gros mongols,qui gesticule pour stimuler leur poulain.Le 4X4 file a toute allure dans la descente des dunes et s’arrête en devançant le groupe ce qui me permets de filmer ,je cherche mon jeune cavalier à tunique rose ,portant une casquette ,il est à terre ,il viens d'effectuer une chute,sonné il est prié de se relever par le Maire et son équipe,il en fourche sa monture et repart de plus belle,,nous arrivons très vite sur le lieux de la fête à la ligne d'arrivée,très belle course vécus de près.

L'après midi se dérouleront les combats de lutte avec les finales .Les jeux d'échecs pratique ancestrale mongole.Nous déplierons notre tente au milieu de la fête ,ce qui sera le centre de curiosité,nomade chez les nomades.Notre rendez vous nous guidant chez les nomades tardera à venir ,la nuit tombant,nous retournerons dans la cour de la directrice,et la nous serons invités au repas festif avec le Maire ,un autre Maire d'un autre village et les anciens qui seront comblés de cadeaux.A la fin du repas on me demandera de filmer,l'ensemble des invités,avec la table remplie de victuailles,l'alcool coulera à flot!La coutume à laquelle nous échapperons étant de servir 3 fois.Les demandes de photos afflueront,Christian pourra les tirer sur papier demain matin,les 2 anciens voudront que l'on soient photographiés avec eux.

 

Vendredi 12 Juillet.

Nous présentons les 5 photos de la soirée d'hier soir ,que nous leurs offrons,avec dessus l'ensemble de la famille,les anciens et nous deux avec les deux plus âgés,les mongoles sont ravis et nous demande combien cela coûte,rien c'est notre cadeau.Avant de partir ils iront nous chercher 3 pains qu'ils nous offriront pour nous remercier.Ils nous enlacent ,nous traitent en amis ,nous accompagnent jusqu'à la piste.Je propose à la directrice de lui communiquer le film par l'intermédiaire de mon partenaire Stogto,avec un échange possible avec l'école de notre région.Je rappelle qu'ici aussi le lac est pollué ,ce que nous indiquerons lors de la délégation au ministère de l'environnement pour présenter mes activités de purification d'eau avec le filtre Cartis.

Nous serons au lac vers midi entre les dunes de sables et les troupeaux de chevaux. Nous poserons notre bivouac en bordure du lac

 

Samedi 13 Juillet. Piste en direction du lac noire.

La piste est difficile,la carte est imprécise,nous demandons notre direction,on nous répond c'est par la!Ils nous faux passer du sable mou et entre les dunes,monter a travers de sapins ,arrivé en haut ,j'aperçois un berger à cheval accompagné d'un motard ,nous allons à leur rencontre,le motard nous propose de nous guider jusqu'à sa yourte en bordure de rivière en hors piste?nous le quittons en le remerciant car sans lui comment trouver.Il y a toujours un nomade pour vous aider en Mongolie,heureusement il n'y a aucune indication avec des régions très désertiques.Nous arriverons en vue du lac qui est à 1900m,mais il faudra passer encore des passages de sables .Nous nous dirigeons vers une yourte ou nous sommes de suite conviés à entrer,on nous offrira des beignets au beurre rance avec du lait chaud ,on nous préparera du oursmoute ,beurre ,farine ...Avec les beignets c'était très bon ,un peu gras pour le soir.Le propriétaire s'excusera d’être fatigué(après avoir bu)en ayant fêté son anniversaire,je lui indiquerai que le 14 donc demain ,c'est le mien ,sa femme nous invite à le fêter avec eux,cela va être chaud demain.La première tradition a été de tendre un flacon de parfum extrait d'une enveloppe de tissus brodé et de le faire sentir à l'invité,la première fois j'avais pensé à un cadeaux et j'étais gêné de ne pouvoir répondre.

k!heureusement j'avais gardé une ½ bouteille de cognac kazak,qu'on nous avait offert.,cela fera l'affaire.On me précise que les yaks vont redescendre de la montagne en fin de journée.

Le soir on viendra me chercher pour le retour des yachts avec leurs petits à la traite,le mâle est magnifique avec ses grandes cornes et sa toison beige et grise.

 

Dimanche 14 Juillet .

Déjeuner au bord du lac en compagnie de nos voisins qui nous aurons rejoins à cheval.Nous quitterons nos amis nomades pour poursuivre notre aventure ,sur des pistes peu fréquentées en croisant quelques yourtes nous permettant de nous orienter.Nous percevons un bruit ,on s’arrête et on s 'aperçoit que les vélos se sont effondrés,un écrou étant partis ,le porte vélo est dessoudé.15mn se sont écoulées que déjà un camion chargé de bois s'est arrêté pour regarder s'il pouvait nous aider.Une heure plus tard nous repartons et ferons ressouder le châssis à la 1ère ville rencontrée,environ 300km.Nous planterons notre bivouac au col à 2400m et j'irai marcher avec notre interprète Magné (au milieu de multitude d’edelweiss) qui pratique le chamanisme.Au détour de la montagne à la nuit tombante nus rencontrerons 2 cavaliers nomades allant rechercher leur troupeaux de chevaux.

 

Lundi 15 Juillet.

Notre intendance est au plus bas,ils nous reste 30€ et 20L de gasoil, il nous faux trouver une banque et du ravitaillement à la ville.Nous y serons à 17h .La piste toujours aussi cassante.Nous chercherons un soudeur demain pour notre support vélo.Bivouac sur un point culminant de la ville avec vue sur la rivière ,les chevaux et les yachts. Je viens de lire les nouvelles de ma famille qui me font bien plaisir,ainsi que les photos de notre nouveau Bouvier qui a beaucoup de succès et s'adapte déjà à sa nouvelle maîtresse qui lui fait faire de longue promenade.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 14:48

Lundi 1er Juillet

Après le bureau d'émigration dont on se sait pas l'heure d'ouverture, et l'achat de quelques provisions nous partons avec notre interprète que nous avons réussis à loger derrière le copilote.La piste s'avère très aventureuse et nous prenons rapidement de l'altitude pour franchir le col à 2300m dans un panorama très coloré et très fleuri.

Nous serons vite doublé par une horde de jeunes cavaliers (film)

Après 4 h de piste nous arrivons Stingen le village conseillé par Stogto,composé de 8000 habitants regroupant communes et 1500 élèves à l'école que nous visiterons après avoir déjeuné avec une éducatrice .Le rendez-vous est pris avec le maire à qui je m'empresse d'expliquer mes projets et visiter les activités de sa commune,on parlera de la pollution de la rivière,des activités artisanales,de sa nouvelle briqueterie.L'éducatrice nous parlera de son petit louveteau qu'elle a recueilli ,car ici une faune sauvage est omniprésente,loups,ours,bouquetin,marmottes,aigles..La visite commencera par l'école avec la répétition d'une troupe folklorique dans une salle classe,ensuite la vite du dortoir qui héberge les centaines d'élèves venant de toute la région.Le réfectoire avec ses cuisines à l'ancienne.

Nous irons rencontrer une famille de chasseur d'aigle toujours accompagné du maire et serons invité dans la yourte a déguster tous les types de fromages,fromages blancs de vaches,fromages rouges aux céréales,fromages de chèvres,beignets au beurre rance très goutteux accompagné du thé au lait traditionnel.Toute la famille se mobilisera pour nous remplir la table de victuailles délicieuses.

Viendra la démonstration de la préparation de l'aigle pour la chasse par la femme du chasseur étant absent.

Nous irons à la briqueterie qui est à sa première année de production .

J'irai déguster du lait de chèvre tout chaud ,venant d’être trait.La journée se terminera au restaurant invité par le maire pour parler des projets,de traitement d'eau(qui sera présenté au ministère après réception des analyses d'eau demandées),d'écotourisme,et de variétés pour les jeunes ou je proposerai la création d'une salle de cinéma et d'une école de formation.Le maire me proposera une randonnée à cheval que je m'empresse d'accepter ,on verra le caractère de ma monture.La vodka accompagnera le repas et sera offerte par 3 fois comme la coutume en trinquant à la future coopération de ma région de l'Essonne et de l’Altaï. Viendra l'heure de se coucher en expliquant

que nous avons notre tente,mais le mari de la directrice de l'école me proposera de dormir dans une magnifique yourte décorée de tapis au sol et aux façades ,que je ne pourrai refuser.

 

Mardi 2 Juillet

Après une agréable nuit dans ma très belle yourte finement décorée,nous serons invité chez la directrice d'école pour prendre le petit déjeuner.Nous irons chez Mira l'éducatrice pour voir le louveteau.A mon arrivée je surpris de voir ce bébé loup attaché à une chaîne au soleil et sans eau,ce que je m'empresse de remédier et de faire transférer dans une partie de l'étable,ce qui lui occasionnera de se faire piétiner la patte par une génisse,en voulant regarder la blessure il me donnera un bon coup de dents,un bébé,mais sauvage .Nous nous rendrons à la répétition folklorique qui se prépare pour la fêtedu Nadam le 11 juillet.(film)Ensuite nous irons à la maison de l'enfance dans une yourte ou j'assisterai aux jeux d'osselets avec l'éducatrice jeux typique mongol.Nous visiterons la salle de préparation du spectacle et la bibliothèque. L'après midi nous nous rendrons dans un village à 2300 m d'altitude ou nous serons très bien reçus dans la yourte et assisterons aux travaux de ferme,traite des juments.traite des chèvres après les avoir alignés par catégories. La fabrication et la cuisson des beignets,le barattage du lait pour le beurre.La descente de la piste sera plus rapide avec un passage de gué épique .(film)le soir nouveau concert dans la salle de la maison de la culture ,ensuite ma séance cinéma que j'avais proposé,photos de Paris commentée par Raicha ,film Sahara et dessin animés amplifiés par le micro du spectacle,un public de 35 enfants y assistaient et j'ai pu voir leurs mines ravies.Le soir la directrice m'apercevant dans ma yourte en train de visualiser mes films ,ne pourra résister à rester pendant toute la visualisation du film.

 

Mercredi 3 juillet.

Un bidon d'huile a fui,obligé d'éponger et de laver la sangle.Nous irons à l 'école de peinture et chez le forgeron(film).Un archer nous rejoindra,mais ce n'est pas ce type d'arc que je recherche,il nous indiquera un artisan sur Oglii. L'après midi en se dirigeant vers l'école

d 'équitation on croisera des cavaliers se rendant au rassemblement des préparations de la fète du Nadam le 11 juillet,costumes,cavalcades d'en suivront ,chaque cavalier posant devant la caméra,tous munis de leurs parures,accompagné de leur pour certain. La directrice nous invitera chez elle au repas avant le mariage d'une fille proche de la famille,un chapeau kazak nous sera offert à chacun,c'est la coutume ,mais moi je demandera que l'on me prête une casaque pour la cérémonie?mon entrée devant la salle de repas de 300 personnes sera remarquée et saluée.Un cavalier de la fête m'ayant reconnus viendra me saluer,ainsi que les jeunes de la veille.Le Maire insistera pour que notre coopération soit réalisée et me remettra une lettre de porteur de projet de traitement d'eau en Mongole pour le Ministère à Oulan Bator et une lettre en Kazak pour Almaty qu'il remettra personnellement pour les financements,à ma demande une équipe sera programmée.

 

Jeudi 4 Juillet.

Retour sur Oglii. Nous partirons plus tard que prévus car les adieux sont difficiles tellement ces gens ont été charmants et prévenants avec nous.La directrice sera nommée responsable projet en correspondance avec le Maire,notre interprète coordinatrice en français, Sulmira éducatrice sera sur le projet de création du cinéma avec un projet de formation avec mon association DiViPassion. D'autre projets seront proposés tel que la découverte des arômes avec les parfums et le vin sur Astana,Almaty et Oulan Bator. Après un pique-nique à 2000m avec nos 2 amies nous irons rapidement à l'hopital ,pour passer une radio avec Christian qui s'est plein d'un mal de dos .Il sera rassuré ce n'est pas une vertèbre mais simplement de l’arthrose, il ne voudra même pas qu'il le paye ,il lui laissera 15€.Nous avons des infos de notre interprète qui nous confirme son arrivée vers 22h ,nous lui réservons une place dans une yourte et il parle assez bien le français ,mais ne connaît pas la route pour les villages,cela va être l'aventure.Nous inviterons nos amies au resto ,mais Sulmira s'imposera pour régler la facture.J'irai chercher ma caméra pour lui visualiser les séquences de film que j'ai réalisé en lui expliquant qu'une fois monté le film sera sur le blog de l'association .A la sortie j’arrêterai un motard sur KTM ,il est américain , il est parti depuis 14 mois et a déjà parcourus 70 000km le trip est prévus pour 2 ans.Il nous laissera une information sur une piste avec passage de gué infranchissable,une autre est bourrée de pierres.

 

Vendredi 5 juillet.

J'ai attendu notre second interprète qui venait d'Oulan Bator 2600 km jusqu'à minuit ,il est arrivé à 5h pour cause de panne d'autobus.Il parle correctement le français qu'il a appris au Maroc,nous partirons à 11h30 vers le 1er village .Il nous faudra chercher la piste dans la montagne et passer un col à 2500 m ,le paysage est très coloré,la piste un peu moins.

Sto diminutif de Stogto nous a prévu un programme de visite au village et la rencontre des nomades.A 30km de la ville nous apercevrons des cavaliers mongols se préparant à la fête avec de magnifiques tuniques .La course sera réservée aux enfants .Plus tard au col très désert nous nous arrêterons pour tirer uncamion transportant un cheval devant participer à la fête,il s'est empierré dans un lit de la rivière,il nous remerciera et repartirons à la recherche de notre village un peu perdu au bord des montagnes.Nous arriverons en fin de journée à 20h et prendrons contact avec le responsable.La nuit au bord de rivière sera accompagnée de moustiques.

 

Samedi 6 Juillet.

Palabres pendant 2h avec un responsable de la commune et notre interprète(un peu énervant) pour changer le programme car le Maire était occupé par le Nadam,nous irons vers un village de nomades voir une yourte école,ou les enfants chanterons. Nous serons invités à un repas mongole composé d'un fêtou de tripaille que je goutterai ,Christian n'étant pas preneur. Il faut dire que le reste de viande fraîche était pendue aux parois de la yourte.Je participerai à une partie de volley avec les enfants et deux nomades,un peu fatiguant cette activité à 2000m.

Les enfants sont toujours intéressés par mon VTT et essayent de me comprendre en promettant un essai demain.La soirée se terminera sous un vent glacial.

 

Dimanche 7 juillet.

Levé sous des rafales de vent suivis de pluie glacée en attendant le début de la course.Le petit mongole est la à m'attendre pour un tour de vélo ,impossible vue le temps !J'irai filmer la tonte des chèvres, et le coiffage des enfants en sortant de la yourte.Les cavaliers sont prêts ,les premiers départs sont donnés.Entre temps j'irai faire le plein d'eau dans la rivière ,sous des petits grêlons.Départ vers la ville de Hovd pour se connecter ,toujours la piste encadrée de montagne.Sérieuse discussion avec mon interprète en faisant les achats.On nous arrêtera à l'entrée de la ville pour désinfecter la voiture ,une contamination des animaux a été signalée.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 22:42

 

Lundi 24 Juin Route sur Barnol. Arrivée l'après midi avec un accueil moins chaleureux que l'Asie .Les hôtels de standing n'acceptant pas notre demande de bivouac sur parking ,certain ne réponde pas ne parlant pas un mot d'anglais, toute fois une jeune de l'accueil saura nous aiguiller sur un parking d'un gymnase pour 2 € la nuit. La ville offre encore quelques habitations en bois décorées(film) Nous réussirons à acheter un câble pour le transfert des films sur l'ordi de Christian , car sur le mien impossible, pas d'entrée FireWire.

 

Mardi 25 Juin .Direction la frontière à 800 km à travers la montagne en suivant une grosse rivière ,où nous nous arrêterons en espérant qu'il n'y a pas de moustique. A peine arrivée un sibérien me fera de grands signes et viendra à notre rencontre pour nous saluer ,ainsi que tous ses amis, donc la froideur de la Sibérie reste a être confirmée .Nous venons d'avoir un message de mon ami Stogto de Mongolie qui attendait notre confirmation de date d'arrivée sur Ogly après notre passage à la frontière ,c'est fait nous nous engageons pour le 1er Juin .Reste à nous confirmer si se sera possible pour notre interprète Français/Kazakh pour le 1er village, ensuite un autre guide venant de la capitale par les transports locaux prendra le relais, cela nous coutera 35 € par jour plus les frais, ils auront leur tente .

 

Mercredi 26 Juin. Belle route dans l'Altail de Sibérie, le pays des aigles et des ours. Les bords des routes et des plaines sont inondées. On croise des villages avec petites maisons de rondins, très sobres. Nous coucherons au bord d'une rivière entourée de fleurs multicolores.

 

Jeudi 27 Juin . Fête anniversaire de nos 2 mois de voyage,15 000km. On essaye le téléphone satellite ,sans succès , problème de carte sim. On aperçoit la grande chaine de montagne au mont culminant à plus de 4500 m ,au pied des forets immenses de sapins et quelques villages. Fin d'après midi arrivée sur la dernière ville avant la frontière au nous resterons 2 nuits. On nous indique un petit hôtel ,et pour la 1 ère fois nous prendrons une chambre à 20 €, Nous nous ferons à manger dans une petite cuisine en compagnie de 2 Russes de Sibèrie. L'hôtel pourtant très rustique est équipé d'un sauna que je m'empresserai d'expérimenter dès demain. Ce soir on enregistre les cassettes sur l'ordi de Christian, mais cela ne fonctionne pas avec fire-wire. La douche ne fonctionnant pas j'irai au sauna. En fait les Sibériens croisés sont bien sympas contrairement à la rumeur. Nous avons pris l'habitude de déjeuner au lever du soleil et de nous coucher avec lui , mais cette nuit il a plu toute la nuit, et le matin j'ai apprécié de pouvoir déjeuner au sec ,dans la petite cuisine. Nous avons acheté une prise HDMI , mais il faux 2 grosses prises ,donc il faudra en rechercher une autre. La ville couverte de nuages est assez triste, malgré la gentillesse de notre vendeuse de supermarché qui nous a accompagnée à notre hôtel. La ville est survolée par les aigles des steppes.(film)

La police ne nous posent pas problèmes en nous contrôlant, de toute façon ils ne comprennent rien à la lecture des passeports.

 

Vendredi 28 Juin. Nous venons d'avoir la confirmation par mon ami Stogto de Mongolie, de la disponibilité de nos interprètes de Olgii ,interprète kazakhs et de notre interprète Mongol venant d'Alan Bator pour 70€ de frais de voyage, le cout par jour sera de 30 $/jour, ce qui nous permettra enfin de pouvoir avoir un dialogue avec les autochtones . Olgii étant la seule région de Mongolie occidentalisée .Nous avons proposé le rv à 12h dimanche 1 er Juin. Donc nous partirons demain matin pour passer la frontière à midi.

 

Samedi 29 Juin 5h pour passer la frontière . Il manquait un tampon sur le visas effectué à l'Ambassade à Almaty au Kazastan, nous obligés d'aller à l'immigration lundi pour refaire un visas.

Arrivée à la gesthouse à 19h, la nuit nous coutera 7$ en couchant dans l'enceinte. La responsable est très intéressée par mon filtre et je lui fais une démonstration avec une dégustation de l'eau produite, car l'eau du robinet et l'eau du puits ne sont pas potables ;sa mère et elle même souhaiterai en acheter un; je lui propose de se grouper à plusieurs familles et de faire des analyses.

J'ai projeté une séance de cinéma aux enfants et aux mamies dans la yourte, succès garantis.

 

Dimanche 30 Juin, nous irons accueillir notre interprète devant la poste centrale à 12H Nous avons dormis au milieu de 3 yourtes. Nous cuisinons avec notre réchaud à essence depuis 1 mois , ne trouvant pas de gaz butane en Asie centrale.

La ville est au calme en cette matinée,12h 45 personne, je téléphone à Stogto qui m'informe que sera Somalie qui remplacera la 1ère ne pouvant venir à cette date. Très heureux de pouvoir nous parler, il m'informe qu'elle sera au rv et le cout sera de 40 $ /jour jusqu'au 5 pour repartir avec notre second interprète Mongole celui ci et non Kazakh, Il me transmet la bonne information qu'un nouveau gouvernement est élus ,avec peut être moins de corruption. En sortant de la poste je fais connaissance avec Somalie qui parle assez bien le français, je lui demande si nous pourrons aller voir les chasseurs d'aigles, ce qu'elle me confirme lorsque nous arriverons au village, le .RV est pris demain matin à 8h à l'immigration et départ au village, il faudra lui faire une place dans le 4x4.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 22:39

 

Arrivée à Astana


Lundi 17 Juin. Le matin nous plions bagage sous la pluie, sans oublier de saluer nos amis qui s'excuse de n'avoir pas été avec nous la veille, accolade chaleureuse et nous partons sur Almaty prendre nos visas de Mongolie. Nous ne pourrons assister aux figures de Poly sur son cheval. Retour à notre café du centre pour la wifi. Départ sur la route d'Astana, avec à nouveau des étendues de steppes, avec peu de station de gasoil, nous bivouaquerons au bord du plus grand lac du Kazakhstan.

Le soir j'observerai l'envol des hérons en assistant à un très beau coucher de soleil.

 

Mardi 18 Juin Vers Astana. Difficulté pour se ravitailler en gasoil pour cause de pénurie. Tout le long nous aurons droit au klaxon et aux appels de phare. Nous nous éloignons de la route pour dormir dans la steppe. Steppe très verdoyante contrairement au sud du pays.

 

Mercredi 19 Juin Nous roulons sur une belle route jusqu'à Astana , capitale en plein essor à l'architecture très moderne. La difficulté est de trouver un hôtel acceptant de dormir dans notre tente et sur le parking, on nous propose 50 euros les 2 nuits pour 2, douche et wc compris, nous acceptons, car les chambres sont à 90 euros la nuit et nous sommes loin du centre ville. En arrivant nous aurons droit au klaxon des jeunes nous doublant en voiture. La soirée se terminera en vtt dans la ville.

 

Jeudi 20 Juin. Découverte de cette fantastique ville d'Astana (peut être un Eldorado) Grâce à la nouvelle rencontre de Gaba (il est directeur commercial d'une société de travaux public, ce qui est intéressant pour mes activités de recherche de partenaire) qui cherchera un garage pour fabriquer notre schnorkel artisanalement avec un tube de plomberie, et pendant le temps du montage il nous emmènera au restaurant et nous fera visiter la ville. Il nous fera voir les photos prises à sa participation au Dakar 2013 et son projet de rallye du Maroc en Octobre Il a beaucoup voyagé et connait Paris.

Film cassette N3 code 45. Elle est comme je me l'imaginais, une architecture fantastique, une bibliothèque très structural (film), une mosquée nacré de blanc, une pyramide à l'image du monde, chaque quartier européen représenté, deux stades de football et un vélodrome...Nous attend une surprise; la montée dans la tour du globe dominant toute la ville, avec ces différentes architectures toutes des plus variées ;

Les pyramides des finances au toit d'or, bien sur ! Un opéra à la façade romaine pouvant recevoir 1700 personnes.

Un bâtiment à la française à l'intérieur cossu de blanc laqué crème.

Je suis comblé car je découvre une ville en plein développement de modernisme au milieu des steppes d'Asie Centrale, que nous allons encore traverser jusqu'à la frontière russe .A 15h heure nous irons rechercher notre voiture avec son Snorkel innovant, qui nous sera offert par gaba des photos seront prises avec toute l'équipe et nous ferons nos adieux avec nos remerciements pour sa gentillesse.

 

Vendredi 21 Juin .Reprise de la route assez déformée vers la frontière russe. Nous recherchons un coin de bivouac au bord du lac en traversant un village et en croisant des regards étonnés.

Le coin est idyllique ,on se croirait au bord de la Loire, un peu moins pour Christian à l'arrivée de flopés de moucherons ,ensuite viendront les moustiques.

Un couple viendra au bord, l'homme pour pêcher ,la femme laver son tapis, cette scène au bord de l'eau m'apparait très poétique me faisant penser à Renoir avec une prise de lumière au soleil couchant.(film 3 phase 35)

 

Samedi 22 Juin. Départ sur la dernière ville Semey du Kasastan avant la frontière russe que passerons demain matin, car on ne sait jamais le temps que cela prendra.

Ce soir nous bivouaquerons dans un parc animalier composé de pins.

Réflexion sur des régions d'Asie centrale traversées:

L'Ouzbeskian avec son architecture reconstruite, sa vieille ville de Boukhara, ses habitants.

Le Kazastan que nous aurons traversé d'Ouest en Est avec ses immensités de steppes arides et vertes, les mêmes populations aussi chaleureuses .Ses contrastes d'architectures modernes avec Amalty et Astana en plein essor.

Le Kirghizstan avec ses lacs et ses sommets enneigés, ces cavaliers et ces troupeaux dans ces grands espaces. Et toujours le même accueil. Pays de développement agricole. Pas un habitant contacté n'aura nié le temps nécessaire pour nous aider à trouver notre route ,chercher un commerce ou un produit ,cela sans même parler anglais, tout cela avec des gestes, imaginons cela à Paris à la sortie du métro.

Des contacts très faciles avec des femmes sans foulard dans les 3 pays.

Depuis le départ nous n'avons fréquenté les hôtels , seulement les parkings et les devantures. Peu de rencontre de voyageurs au « long tripe »si ce n'est une belge ,un couple se rendant en Iran et un motard hollandais.

Quelques thèmes de films à réfléchir !

- Le cheval: L'ami commun des populations nomades, les Ouigours, les Kirghiz, les Ouzbeks, les Mongols de l'Asie Centrale.

- Les péripéties du voyage et ses rencontres, mécanique, invitation...

- Les contrastes d'architectures anciennes et modernes.

- La vie avec l'eau et ses pollutions.

- Les enfants nomades .

Déjà 14 000 km, en bientôt 2 mois de voyage .

 

 

Dimanche 23 Juin. Nous passerons la frontière Kazakh /Sibérie en 1h 15 , ce qui est un record, et nous nous dirigerons sur Barnol à 400 km avec une bonne route. Nous choisirons une sapinière qui sera rapidement envahie de moustiques et insectes en tout genre, je prends le risque de faire un feu bien enfumé. Nous enfilerons les vestes moustiquaires prêtées par Bertrand.(photo) Cette soirée fut un enfer.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 22:34

 

Lundi 10 Juin. Almaty ancienne capitale structurée à l'Occidentale

Levé avec le soleil et route pour la capitale économique et historique puisqu'elle a hébergé Léon Trotski pendant son exil .Almaty surprend avec son périphérique, ses jardins parfaitement entretenus ,son architecture moderne mais sans exagération .Sa boulangerie , pâtisserie ,viennoiserie française, ses boutiques de luxe, ses 4x4 modernes, ses trottoirs avec bordures fleuries. Nous n'avions connus que les steppes. Sans parler de son théâtre, de ses cinémas et de son Opéra. L'architecture est grandiose et ses habitants curieux et sympas sans préjugés avec notre voiture sale, eux avec leurs Mercédès et gros Ranche Rover. Elle est située à 300km de la frontière du Kirghizstan, 30 degrés l'été -20 l'hiver. Notre validation d'enregistrement au service de l'émigration, d'autant que nous avons été obligé de demander un visa affaire multi entrée, on nous renvoie à l'agence qui s'en occupera demain. Madame Blaise Durand Consul à l'Ambassade de France nous recevra avec sympathie et me présentera Barbara Gandriaux (attaché de coopération) qui a réalisé une conférence sur l'eau avec l'Alliance Française et l'ONU. Cette ville nouvelle en pleine émergence est projetée à l'européenne. Bien sur ce n'est pas ce que nous recherchons dans voyage, mais toujours intéressant pour moi sur mes projets d’échanges technologiques et culturels avec notre région de l'Essonne. Je pense aux jeunes étudiants qui pourraient découvrir ces régions et cette ville d' 1 million d'habitants.

Nous avons rejoins notre coin de bivouac dans le parc et à peine nous commencions à préparer le repas qu’on nous invite, j'irai seul avec une gamelle pour Christian, on m'offrira en entrée de la vodka que j'apprécie énormément, en cours de route nous croiserons une famille d'Azerbaïdjan qui m'inviterons à déguster des brochettes, c'est trop !

 

Mardi 11 Juin Journée de formalités, enregistrement à la police, recherche d'assurance qui nous demande une traduction officielle de notre passeport en russe chez un notaire, ce qui nous coutera la somme de 28€/personne alors que notre attaché d'Ambassade avait déjà tout traduis.

 

Mercredi 12 Juin Validation des formalités. L'Ambassade Mongole est fermée l'après midi, RV demain à 10h.Nous allons au plus grand centre d'accessoires auto pour trouver notre transfos auto de recharge de caméra et d'ordi. Retour au bivouac sous la pluie.15 mn après être arrivé nous sommes invités à boire la boisson des nomades kazakhs, kirghiz et mongols le lait de jument amer, du jus, des salades et un cadeau offert ,une plaque de chocolat kazakh. Des photos seront faites avec les femmes et les enfants dont une tirée sur papier et offerte.

 

Jeudi 13 Juin. Nous déposons notre demande de visas à l'Ambassade de Mongolie où nous pourrons le retirer lundi 17. Nous allons à notre café « de Paris » dans le parc pour communiquer avec internet. Nous prendrons notre pain à la boulangerie française et j'irai dire bonjour à un petit cordonnier réparateur de parapluie (film cassette 3 code 50 ) à la devanture peinte. Nous filerons vers notre lac où nous commençons à déchanter en apercevant les usines à l'abandon. En continuant notre route ,nous nous avançons sur une piste en direction de la plage ,et la nous découvrons un coin estival de yourte, camp de vacances, de suite en allant sur la plage je suis abordé par Poly qui se demande d'ou l'on vient ,il nous présente ses amis , Sacha, et un autre d'origine russe qui nous invite à prendre le thé dans une thaicana , un Poly est un voyageur qui est allé en Chine, au Vietnam, travaillé en Suisse...Son père est Kazakh et sa mère Ouigour, il est ici avec son frère qui l'aide aux taches de montage du chapiteau.(Film) La soirée sera très animée par la yourte à proximité de notre bivouac.

 

Vendredi 14 Juin Le matin en déjeunant la voisine occupant une chope commerciale nous offrira des beignets tout chauds. Nous irons à la plage et boire le thé avec nos nouveaux amis. Le soir même animation.

 

Samedi 15 Juin Sacha nous offre deux gros poissons que je me propose de cuisiner ce midi, où nous serrons 10 à table, avec les employés de Poly. Mais non nous ne serons que quatre avec le frère de Poly, Sacha et Poly étant partis en catamaran, nous ne les reverrons que le lendemain.

Le monde déferle sur la plage, et les animations fusent, pédalos, canot à moteur, scooter de mer; parapente...Nous irons prendre de l'eau dite potable à 300 m du bord en pédalo, Poly pense qu'avec les courants l'eau est moins polluée, ce que je doute. Sacha et Poly sont très intéressés  par mon système de filtre de purification, et pense pouvoir réaliser un projet après analyse, la pollution du lac provenant des usines désaffectées .Le besoin est important sur toute la plage , avec les hôtels, les casinos, il y a même un Moulin Rouge, cette ville se métamorphose en station balnéaire. Christian sera obligé d'aller faire réparer le par choc percuté par une voiture stationnée au parking. J'irai me baigner en l'attendant. Le soir venu je projetterais mon film «piège mortel »qui aura beaucoup de succès, même sans écran, projeté sur le bardage.

 

Dimanche 16 Juin. Film cassette N 3 code 48. Toujours sur notre petite station balnéaire avec nos amis qui prépare le matériel de plage, et l'après midi le montage du second mat du chapiteau avec une grue.(film) On sera invité au thé traditionnel et à fumer le narguilé sur la plage. Baignade l'après midi Une équipe bien allumée viendra nous interroger sur nos périples, ils sortiront la vodka, et nous demanderons des photos, en fait ils représentent l'Asie centrale; Un Russe, un Ouzbek ,un Afghan et un kazakh. Un autre groupe nous offrira des friandises, et nous laissera la moitié de leur bouteille de cognac kazakh. Nous préparons à projeter notre dessin animé et des photos de Paris, lorsque une violente tempête se soulève, avec poussière et pluie, nous n'aurons que le temps de fermer la tente.

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 12:24

 

Lundi 3 Juin Matinée lecture et contact internet en panne de réseaux.

J'irai acheter des antibiotiques pour remplacer Ercéfuril le cas échéant. Le soir la gérante de l'hôtel nous offrira un thé et des gâteaux.

Mardi 4 Juin Recherche de notre transfo au bazar, introuvable.

Essais de communication internet et préparation de notre itinéraire pour deux jours avec approvisionnement en nourriture pour la montagne.

Mercredi 5 Juin Départ pour Jety Oguz, les roches rouges.

Nous ne pourrons continuer la piste étant trop accidentée après avoir croisé différents campements nomades de yourtes et de tentes. Nous retournons sur Karakol et nous dirigeons vers Altyn Arachan, les sources chaudes à 2400mL a piste circule dans des gorges en bordure du torrent, elle devient de plus cassante avec des pierriers et des marches, au bout 2h nous décidons d'arrêter et créer notre bivouac. Je pars à pied, grimpe pendant 1h30, alors qu'il devrait y avoir 10 km pour atteindre 2400m au site des sources, je croiserai un 4X4 Oize russe de 56 ans d'âge avec un couple de russe à bord , qui m'indiqueront qu'il y a encore 7 km..Il est 17h30, après une halte en admirant le vol d'un aigle d'une envergure de 2m, je redescends, car le soleil commence à se cacher. Après avoir rejoint le bivouac, une averse nous dégringole. Apres une petite omelette, nous nous coucherons sous la pluie.

Jeudi 6 Juin Réveil sous la pluie? nous attendrons 10 h30 ,et j'enfourcherai mon vtt pour attaquer la descente bien humide et empierrée.(film)Nous croiserons 2 français qui sont montés au col à 3600m accompagné d'un guide, ils n'ont que 15 jours de vacance au Kirguitan. Quelques achajuin au ts s'en suivront au bazar, ou nous achèterons du poivre et 3 chambres à air en arrivant sur Karakol sous la pluie. Retour à notre hôtel après une grosse fatigue et des douleurs intestinales. Entre temps nous aurons eu un contrôle de police, très courtois, mais gênant pour l'hôtelière qui nous a permis de dormir sur le parking ,ce qui n'est pas fréquent ici pour des touristes avec une tente de toit donnant sur l'avenue. Nous nous déplacerons plus discrètement, sur le coté de l'hôtel.

Vendredi 7 Juin Je constate un bruit de casserole au tuyau d'échappement, après vérification notre inquiétude de la veille dans la montée du pierrier et les chocs des pierres c'est avéré exact, le pot est complètement dessoudé. Heureusement j'avais repéré le matin en me levant le mécano qui ouvrait le garage d'en face.15 mn plus tard le véhicule est sur la fosse, un mécano démonte le pot. Ensuite surprise il est complètement ouvert pour le ressouder intérieurement et à l'extérieure en soudure à l'autogène, un vrai travail de pro pendant 3 h, qui nous coutera 15 €,on laissera le pourboire.

Le midi on a la surprise de nous entendre interpeller en français en voulant passer notre commande au restaurant, ce sont des profs de français, une discussion s'engagera avec échange de mail. Une info est laissée concernant l'université de l'eau à Bichteck, je la contacterai à mon retour. Avant de partir je propose de faire un plan de film sur une datcha, en fait c'est à ce jour un collège(film)En me retournant je découvre une magnifique église orthodoxe tout en bois, après quelques discussion j'aurai l'autorisation de pénétrer dans le parc pour filmer.(film)

Arrivée au bord du lac vers 14h3O avec en fond toute la chaine de montagne à plus de 5000m.

En me faisant bronzer au bord du lac ,je m'assoupis et me fait voler mes jumelles par des gamins qui nous volerons nos attaches de vélos également. Après tout ce sera un prétexte pour m'acheter une autre paire en 10x40 d'ancienne génération et de fabrication russe, très réputée, j'en avais cherché en France. J'attends le coucher de soleil sur la montagne et le lac.

Samedi 8 Juin Le déjeuner est perturbé par la confirmation de l'existence de l'Ambassade de Mongolie à Almaty l'ancienne capitale, mais à ce jour la capitale économique. J'aperçois une barque de pêche occupée par 2 femmes qui partent pêcher, et viennent me dire bonjour.(film) Nous avions fait connaissance de Josep ,un italien vivant 6 mois ici, et 6 mois en Inde, je pars à la recherche de son habitation, pour lui demander de se connecter, 3 h après nous avons la confirmation de l'existence de l'Ambassade pour nos visas. Je lui demande de pouvoir dormir dans notre tente dans son jardin, ok et il nous propose la comida, car je communique avec lui en espagnol, ce qui nous coutera, pour un menu avec du poisson, 5€/personne avec repas sur terrasse avec vue sur la chaine de montagne avec un mont culminant à 5700m. L'après midi j'ai pu assister à une scène qui ravira Sacha lorsqu'elle la verra (film) un jeune emmenant sa jument à la baignade et la montant dans l'eau du lac, elle semblait bien apprécier. Cette plage est isolée de la route de 5 km, et fréquentée uniquement des autochtones et hors des guides. Entre temps notre bivouac a attiré la police, qui nous demande de partir après discussion avec un autre policier rencontré la veille, tout s'arrange et nous quitterons la plage 1 h plus tard. On dinera avec un plat de poisson et on couchera dans le jardin de Josep en ayant les infos qu'il recherché sur l'Ambassade de Mongolie.

Dimanche 9 Juin Nous quittons Josep avec regret, et filons sur la frontière Kazakh. On se croirait en Suisse à 2400m d'altitude en croisant des roulottes, des yourtes de nomades et des chevaux en liberté bordé par des forêts de pins. Après plusieurs heures dans ce décor naturel ,nous arrivons au poste frontière complètement isolé où les douaniers kazakh ne voient pas de touristes et l'hiver la température descend à – 2  degrés. Le chef nous offrira même le thé et des gâteaux secs avec ensuite une recherche de drogue avec un chien. L'arrivée sur la Almaty avec contrôle radar nous change un peu.

La recherche de notre Gest house sera difficile, on la découvrira au bout d'un chemin de terre ou après discussion il n'y aura pas de place pour nous dans le jardin, Le patron nous explique comment se rendre au parc national à 30 km, seul endroit pour dormir, il téléphoneras au garde pour les avertir de notre arrivée aux heures tardives, on y sera à 20h30 à la tombée de la nuit face à la montagne.

 

Constat sur le Kirghizstan qui m'a beaucoup plus avec ses lacs ,ses sommets enneigés et ses habitants très accueillants. Avec une agriculture rayonnante.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 23:49

Lundi 27 Mai 1 mois du départ.9500 km. Après une matinée passée au bazar du cycle pour acheter 2 chambres à air et des accessoires de réparation, ensuite au bazar de l'auto pour un convertisseur, un fer à souder et un manomètre de pression d'air.

Nous partons pour passer un col de 2500m et coucher en montagne. Nous croisons beaucoup de yourtes à flans de coteaux et entreprenons d'aller jusqu'au bout de route qui se termine en piste.(film)La nous nous posons devant un panorama grandiose, la chaine du Pamir avec ses sommets culminants à 7000m, le plus hauts somment en face de nous est à 7500 m..Un Kirghiz avec son enfant vient à notre rencontre, pas de conversation pendant ½ heure, je pense qu'il est muet, il m'aide a réparer mon changement de chambre à air, et je lui fais essayer mon vélo, il est ravis.

Une première voiture s'arrête pour nous demander ce que l'on fait ici, une autre suivra et s'arrêtera pour nous questionner , prendre des photos ,nous offrir une bouteille de lait amer ,mais buvable.je lui offre en échange un parquet de cornflex, il nous propose de la vodka et c'est parti pour la fête, je suis surpris car elle n'est pas très forte ,heureusement car une seconde tournée nous est offerte. Pendant ce temps un cavalier grimpe dans la montagne s'occuper de ses chevaux, il nous saluera à l'aller et au retour (film) Je tape ces mots à 20 h en face la montagne qui change de couleur de minute en minute. Une nuit fraiche s'en suivra, nous sommes à 2300 m d'altitude.

Mardi 28 Mai levée à 7h 3O du soleil, permettant de déjeuner sous une température de 10 degrés.

Un jeune taureau a dormi au pied de notre tente. On décide d'aller à vélo en continuant la piste en croisant des fermes et des cavaliers redescendant au village. Un camion s'arrêtera et ses occupants nous saluerons en nous offrant de la rhubarbe, eux la mange crue.

Au retour nous nous arrêterons au col et apercevrons la chaine du Pamir coté chinois sous un soleil radieux.

Quelques scènes de cinéma avec des familles de jeunes qui me feront déguster leur piquenique composé de brochettes. Contact de mails échangés .Retour à Och pour une halte au café du coin qui est en fait un hôtel pour étudiant, échange de mails. Planification de notre prochain départ pour 15 jours de montagne et de lacs.

Mercredi 29 Mai. Départ sur les lacs en direction du lac Yssi Kull.

A l'hôtel j'ai rencontré des ingénieurs Kirghiz et Espagnol, dont Jorges ingénieur en eau, qui a été très surpris de mon espagnol, il m'a présenté ses collègues qui vont intervenir sur un projet d'agroalimentaire et d'irrigation, je lui ai proposé d échanger nos coordonnées et notre documentation Waterclean. Arrêt au marché pour les provisions, et le distributeur de monnaie car nous partons 15 jours en autonomie dans la montagne .Nous nous arrêterons à une tchaikana, resto où l'on mange assis autour d'une table basse. Je demande le menu qui est en kirghiz sans photo, allé choix au pif, ce sera un plat d'un kilo de poissons délicieux en cherchant avec le nom on découvrira que se sont des esturgeons, normale qui soient bon et sans arête, ce qui était le souci de Christian, le tout pour 5 € pour 2.

Christian pris au radar ce qui nous coutera la même somme. Arrivée en fin de journée au me laissera choisir, juste a proximité d'une main son occupée par deux personnes âgées et petite fille.

Je leur demanderai l'hospitalité pour la nuit, ce qu'ils accepteront très simplement.

Jeudi 30Mai  Départ sur la route du lac SUN KUL

Nous quittons notre fermier,  après une séquence de film et en laissant une bouteille de lait de jument pas très apprécié.

La route est belle à mis chemin, elle se transforme vite en piste et attaquerons la montagne après avoir diné au bord de la rivière avec une famille de kirghiz nous ayant invité à partager leur repas, viande, salade, lait caillé, avec demande de photos (film) qui ne pourront être imprimées, le transfo étant en panne. On prend doucement de l'altitude avec franchissement ou contournement de névés et gués les ponts étant écroulés, (film) on est à 3650m et la piste est rarement fréquentée.

D'après Christian la piste traversant des canyons ressemble aux pistes d'Afghanistan d'ou nous ne sommes pas très éloigné, frontalier avec le Tadjikistan. On arrive enfin en vue du lac qui est à 3200m, nous bivouaquons en surplomb de celui ci à 19h30, car le soleil se couchera dans une demi-heure. Nous n'aurons croisés aucune voiture depuis le franchissement du col, une seule trace apparaitra.

Vendredi 31 Mai il a gelé cette nuit, nous attendons le levé du soleil sur le lac.

Nous entreprenons le tour du lac qui est encore en partie gelé, à la recherche de notre suisse cinéaste. Nous distinguons 4 yourtes, et nous nous approchons, il est 8h du matin, sont ils éveillés? J'aperçois une jeune nomade et l'interpelle? Elle me propose d'entrer et me présente des étrangers touristes; une française, une suisse, une guide kirghiz, un chauffeur de 4x4 russe, un américain et un kirghiz.

Apres discussion et une présentation de mes projets, Paul l'américain, parait très intéressé par mes techniques d'eau, bien sur il est chercheur climatologue environnemental .Il veux voir mon filtre et demande au Kirghiz qui en fait un membre du ministère avec un projet d'irrigation. Paul photographie le logo de waterclean et me transmet son mail, en lui proposant d'entrer en contact avec mon associé sur Montgeron, lorsqu'il sera de retour en Belgique ou il réside. Il repart demain. Ma proposition de créer une synergie made in USA, Essonne, Kirghizstan l'enthousiasme beaucoup, nous nous quittons après une photo.

Le chauffeur nous signale que la piste est impraticable de ce coté du lac. Nous repartons sur l'ouest en s'arrêtant aux petits groupes de yourtes, deux groupes pour l'hébergement des touristes, les autres deux ou trois sont réservées à des éleveurs de chevaux et de moutons.

Apres plusieurs contacts avec des nomades, nous arrivons a penser que notre suisse est repartis.

Il est midi, je me dirige vers un groupe de nomades avec yourtes et tentes, après une rapide présentation il nous convie à leur repas, nous leur offrirons nos tomates, concombres, et eux leur délicieux poissons; il paraît qu'ils sont grands comme le bras et les péchés à coup de bâtons.(film)

La femme nous offre un bol de lait, lait de vache ou lait amer, c'est bien du lait de jument, après y avoir trempé les lèvres, je la remercie. Nous décidons de bivouaquer au bord du lac un peu plus loin de leur campement, ce qu'ils acceptent. L'après midi sera consacré à la lecture et à l'observation des activités du groupe kirghiz; traite des juments, pèche sur un bateau motorisé.

Je commence un traitement ercèfuril.Une Lada Niva s'arrête pour nous saluer et nous demander un tas d'explication sans succès, nous ne comprenons rien.

Samedi 1 er Juin J'ai été obligé de me relever cette nuit très fraiche et très étoilée.

En fin de matinée nous avons eu la visite d'un couple de marcheur entreprenant un long triple comme le disent nos différentes rencontres, un voyage sur une année ils nous demandent de transporter demain sur le point départ, ce qui est notre route, on se serrera.

2 4x4 avec deux couples de russes de Bickets, s'arrêteront, les deux filles en m'apercevant lancent des exclamations et m'invite à faire une photo, je me dis tu as de la chance avec les russes, je saurai m'en souvenir.

Apres une sieste sous une tempête déchainée, des cavaliers viennent à notre rencontre,2 guides kirghiz accompagnant des touristes anglais, je leur demande si leurs chevaux sont dociles, ce qu'ils me confirment.

Dimanche 2 Juin Levée sous la brume, nous allons à la rencontre de nos compagnons que nous devons loger dans le Pajero, pour le éviter le retour à pied par la montagne. Nous montons sous la pluie et bientôt nous passons le col à 3400m au milieu des névés et de la neige. Nos amis nous remercient de leur avoir évité cela. Au détour d'un virage on aperçoit un troupeau, et surprise ce sont les premiers yacks de toute beauté, avec des robes multicolores et d'une épaisse fourrure. Ils ma paraissent assez belliqueux, il faudra que je me méfie en voulant les filmer plus tard. Le midi ils nous invitent à déjeuner avec échange de coordonnées et photos du guide que j'ai oublié, ils seront de retour en Aout après 8 mois passés sur la route .de Katmandou à Hanoi.

Nous arrivons en bordure du grand lac pour y chercher un bivouac, nous avons rencontré entre temps des cyclistes russes. Nous nous pausons dans un champ, mais après avoir salué le voisin d'en face, il nous invite à dormir sur son terrain. Je lui offre des gâteaux, mais il les refuse après les avoir gouté, il nous offrira par deux fois du lait caillé très frais de sa vache qu'il vient de traire, elle a un petit veau. Une autre personne viendra à notre rencontre, pour nous inviter le lendemain matin à sa ferme qui très proche, le rendez vous est pris à 7h.J'écris dans ma tente sous une ondée.

 

Dimanche 3 Juin, 7 h, notre contact viendra nous saluer plus tard, nous leur disons au revoir (film) et traçons la route sur Karakol en longeant le lac. Arrivée à midi à l'hôtel à 12h30, après négociation 7 € par nuit, à deux avec douche et place de parking.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles

Présentation

  • : DiViPassion
  • : L'association DiViPassion (DVP) a pour but de faire partager la passion pour la vidéo et le multimédia en s'intégrant au tissu local. Elle offre une triple dimension : culturelle, sociale, et créative en fabricant du lien social, de la communication,et des échanges. DVP est basée dans les Portes de l'Essonne ( Athis-Mons, Juvisy, Paray-Vieille-Poste).
  • Contact

Recherche

Catégories