Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 18:08

Vendredi 6 septembre:

Après une une attente d'une heure ,nous pourrons embarquer avec un des camions(film)le bac étant retenu par uniquement un câble et sur le coté par un bateau motorisé contre le courant,la largeur du fleuve étant d'environ 200 à 300 m. Le midi nous dégusterons nos poissons ,très goutteux surtout que c'est un cadeau du Baïkal. Nous allons rejoindre la transsibérienne en apercevant la voie ferrée que nous allons longer. Grande route goudronnée bordée de forêt commençant à prendre les couleurs de l'automne avec des marchandes proposant des poissons fumés,des confitures,des prunes sauvages. Nous achèterons des confitures de myrtilles et des prunes ressemblant à des mirabelles.

Quelques coups de klaxon pour nous saluer, car je pense qu'il n'y a pas beaucoup de touriste par ici.

Nous nous dirigeons vers la dernière ville de la pointe du Baïkal pour tenter de prendre un train longeant le lac jusqu'à port Baikal environ 100 km. La transsibérienne est entrecoupée de travaux et très fréquentée par de gros poids lourds ,heureusement la tolérance d'alcool est au taux 0.

Arrivé 19 h nous bifurquerons à droite pour rechercher un bivouac en bordure du lac ,tout le bord est aménagé pour les pêcheurs et les randonneurs ,en air avec table ,banc de rondins ,bloc de pierres pour le feu ,et quelque poubelles et WC. En me promenant le long en bordure ,je découvrirai un carton de 3 kg de tomates laissé la pour l'autre qui viendra. Le soir très beau coucher de soleil (film)

Un jeune couple de russe cherchant un endroit pour dormir ,prendra notre tente en photo en restant en admiration. La Sibérie ne me déçoit pas ,avec ces étendues sauvages à travers ses villages de maisons de bois (film)où l'on se prépare à passer 6 mois d'hiver à – 50 degrés en faisant sécher le fourrage et en rentrant le bois. Je reviens avec un trophée trouvé en forêt (film gopro) des cornes de chevreuil de la taïga.

 

Samedi 7 Septembre Changement de temps.

Tout est couvert,nous déjeunerons sous la pluie après un si beau temps depuis que nous sommes en Bouriatie. Arrivé à la ville nous irons à la gare ou je tenterai de m'exprimer en russe avec mon guide à la main, pour réserver 2 billets aller /retour pour Port Baïkal voyage étalé sur 2 jours.

,Départ 8 h demain matin ,arrivé après 5 h de train à travers de nombreux tunnels dans un décor d'automne comme on peux l’espérer avec retour le lendemain à 9h (si j'ai bien compris). Un seul hôtel pour passer la nuit ,nous verrons bien. Le train nous coûtera 134 roubles (3 €)aller/retour par personne. Au guichet la personne toujours agréable et patiente ainsi qu'une voyageuse pour se faire comprendre et nous accorder le temps nécessaire ,car ici aucun mot d'anglais avec qui que se soit.

 

Dimanche 8 Septembre.

Levé à 6h 15 pour prendre le train d'Oulanskaya à port Baikal, le train étant prévus à 8h ,sauf que c'est l'heure de .Moscou qu'il faut prendre en compte pour le train dans toute la Russie et qu'il est à 13h20 avec 5h de décalage avec l'heure locale et que la durée du voyage sera de 5h. Le train est un petit autorail et qu'il s’arrête à tous les villages en roulant à de 20 à 30 km/h. Ce train longe le lac en traversant une trentaine de ponts.(Film d’arrêts de villages en bordure de forêt. cassette N 7 séquence 60mn) Tout au long du trajet on aperçoit des bivouacs et des maisons de bois pour randonneurs. Arrivé à 19h à Port Baikal et sur l'estuaire. Pas de gare, mais un hôtel ,bar sans service et deux choppes un peu éloignées pour le ravitaillement .Nous établirons notre casse-croute dans le hall de l'hôtel en compagnie d'un groupe de touristes et de 3 habitants d'Irkoutz dont une femme médecin Nathalie parlant correctement le français avec une envie de correspondre avec des français ,je suis le premier et elle en est très ravie ,moi de même car c'est également la première fois que je dialogue avec une femme russe en français. Nous discuterons du développement de la Russie et de la Sibérie ,mais pas de son histoire politique. Avant de se quitter elle m'aura présenté son mari,peu entreprenant et nous nous engageons à correspondre à mon retour en France. Embarquement dans le train à 2h »à du matin sous la pluie qui n'a pas cessé et le froid il fait 5 degrés. Nous prendrons d'assaut deux wagons avec le groupe de jeunes touristes (Américains,Ukrainien,Polonaise ,Russe ..) pour s'allonger sur les banquettes pour dormir au retour d'une durée de 5h. Pas de chance un monde affluera à chaque arrêt ,en fait ce sont les gens de l'aller et d'autres plus nombreux à chaque arrêt. Avant d'arriver à la gare je pourrai constater et admirer la neige qui c'est posée sur la montagne pendant ,faisant transition avec la forêt d'automne du bord du lac.(film) Départ sur la transsibérienne en direction d'Irkoutz.

 

Mardi 9 Septembre Sur Irkoutz

Nuit au Baikaler gest houze dans un appartement au 4ème étage

en plein centre ville (entre l'Avenue Lénine et Karl Marx)ou nous rencontrerons ,des voyageurs au long parcours,un couple de français partis pour un un an,deux filles pour 8 mois,des belges partis pour 18 mois,une Néozélandaise parlant français,et un groupe de français venant par le transsibérien de la région parisienne. Ici on peut cuisiner ,laver son linge et dormir en dortoir quand il y a de la place,ce qui n'a pas été le cas cette nuit et la température du matin affiche 2 degrès à la sortie de la tente. Départ pour l'Ile Olkhon sur le lac Baikal.

 

Mercredi 11 Septembre

Départ pour l'Ile Olkhon sur le lac Baikal.Passage du bac à 18h(film) et pose pour le bivouac de la nuit en bordure du lac sous un vent violent.

 

Jeudi 12 Septembre .

Après une levée assez fraîche nous nous dirigeons vers la pointe de l’Île en s’arrêtant au village .Nous continuons la piste ensablée à travers une forêt de sapins pour être stoppés à un poste tenue par une femme dormant dans une roulotte , nous réclamant un laisser passé pour accéder au parc naturel,nous retournerons 25 km en arrière pour l'obtenir et déjeuner avec un bol de poisson fumé aux oignons.(470 roubles 5 € environ) Obligé de s’arrêter 3 km avant la pointe ,et je continuerais à pied jusqu'à la pointe en traversant une petite forêt aux arbres ornés de rubans, rites des chamanes.(film 55 mn et sur gopro)

 

Vendredi 13 Septembre .

Nous tenterons d'aller de l'autre coté de l'Ile ,lieu de pêche. Le midi nous dégusterons l'Oumous ,poisson dans l'huile et fumé .Des pécheurs viendrons à notre rencontre ainsi qu'un couple de russe et la encore ,nous leur ferons part de notre périple venant de Paris, tout cela arrosé d'un apéritif russe .(quelques photos,film )Ils nous feront remarqué le dôme des montagnes enneigées de la cote d'en face du lac en nous annonçant une tombée de neige.

 

Samedi 14 Septembre .Nuit très froide – 4 degrès.

Départ de l'Ile par une piste bien accidentée et rencontre d'un groupe dune dizaine de jeunes russes ; Maxime de Moscou,Natacha d'Irkoutz,tous très motivés pour préserver le Baikal ,ils font partis de l'association écologiste (je pense) Coxpa HNM Bankan ; Sauvons le Baïkal !

 

Maxime nous a proposé de le revoir à Moscou dans 3 semaines et me mets en contact avec Margot ,une journaliste française très branchée cinéma ,elle doit me contacter à mon retour. Je pense que je pourrai créer un petit court métrage sur la beauté du Baïkal .couchés de soleil ,bord du lac avec ses activités de pêches, ses bivouacs. et ses rencontres,son île...Il a subit une grosse pollution en 1990 avec une usine de celluloses,une campagne de mobilisation avait permis de la fermer ,mais maintenant on pense la rouvrir et d'autres industries,tel que les mines ..Le Baikal je l'ai découvert tel que je l'avais rêvé,sauvage,avec l'hospitalité de ces habitants et de ses pécheurs Bouriates.

Partager cet article
Repost0
Published by divipassion - dans Voyage Gilles

Présentation

  • : DiViPassion
  • : L'association DiViPassion (DVP) a pour but de faire partager la passion pour la vidéo et le multimédia en s'intégrant au tissu local. Elle offre une triple dimension : culturelle, sociale, et créative en fabricant du lien social, de la communication,et des échanges. DVP est basée dans les Portes de l'Essonne ( Athis-Mons, Juvisy, Paray-Vieille-Poste).
  • Contact

Recherche

Catégories